fbpx
Free demo

* required fields





7 criteria to analyze for a successful recovery of a restaurant

7 criteria to analyze for a successful recovery of a restaurant

Acquérir un restaurant dont on n’est pas le propriétaire originel est un vrai défi à relever. Par contre, cette aventure professionnelle peut se révéler risquée du fait que les possibilités d’échec sont nombreuses.
Pour éviter ce risque et réussir la reprise de l’ancien fonds de commerce, il convient donc de se préparer au mieux en analysant les éléments clés cités ci-dessous.

1. L’emplacement géographique du restaurant et les concurrents

Etudier la zone de chalandise du restaurant est essentiel avant de s’engager dans son acquisition.

Il est préférable de vérifier si l’emplacement du fond de commerce que vous souhaitez reprendre est dynamique, fréquenté, et s’assurer qu’aucun changement majeur, qui peut affecter négativement l’activité du restaurant, n’est prévu dans cette zone (par exemple l’ouverture d’établissement concurrent, des travaux à proximité…).

D’autre part, une étude de la concurrence est tout aussi importante. L’existence d’autres restaurants, qui proposent différents types de cuisine dans la zone de chalandise, est une garantie d’un flux continu de clients potentiels. Par contre, faites attention aux concurrents directs !

L’accessibilité du restaurant et la proximité des moyens de transports en commun sont également des critères non négligeables qui favorisent la fréquentation de l’établissement et boostent le nombre de clients.

Un autre point indicateur de la qualité de l’emplacement géographique est le nombre de commerces fermés. Celui-ci peut révéler la santé économique de la zone où se trouve le restaurant à reprendre.

2. La réputation du restaurant à reprendre

Une étude de la réputation du restaurant que vous envisagez reprendre est une étape cruciale.  En effet, une bonne réputation assure la réussite et la pérennité de celui-ci. Avec la montée des outils digitaux, vous pouvez facilement avoir une idée sur cette réputation en analysant les points suivants :

  • Les avis des clients sur les réseaux sociaux du restaurant ;
  • Les commentaires et le bouche à oreille ;
  • Les sites de référence (TripAdvisor, La Fourchette…) ;
  • La fiche Google My Business du restaurant.

3. La clientèle du restaurant à reprendre

Qui dit reprise d’un restaurant, dit reprise de sa clientèle. Une étude de celle-ci (particuliers, professionnels, étudiants, touristes…) vous permettra de déduire les heures de pointe et le type de menu idéal. Accéder à la base de données client de l’ancien propriétaire vous aidera à acquérir de précieux renseignements sur eux, tels que :

  • Le profil des clients 
  • Le budget moyen 
  • Les menus qui fonctionnent le mieux 
  • L’adresse du domicile 
  • Les clients habitués et la clientèle de passage 
  • Le degré de satisfaction

Grâce à ces informations pertinentes, vous pouvez assurer une meilleure qualité de service à vos nouveaux clients, les satisfaire et les fidéliser, ceci après la reprise du restaurant.

4. Le droit au bail et les licences

La reprise d’un restaurant nécessite une analyse du bail commercial en cours.   

Nous vous conseillons de prêter attention à ces trois points :

  • La durée restante à couvrir (si le bail arrive à terme, le montant du loyer peut flamber) ;
  • La conformité du contenu du bail avec l’activité de restauration envisagée ;
  • Les montants des loyers et modalités de révision.

Évidemment, L’assistance d’un avocat lors de la lecture du bail commercial est préférable pour éviter les mauvaises surprises.

Concernant les licences, il est souhaitable de savoir celles déjà détenues par le vendeur du restaurant du fait que certaines sont obligatoires, comme pour vendre de l’alcool par exemple.

Pour la vente d’alcool :

  • S’il s’agit de vente de boissons alcoolisées uniquement à l’occasion des repas, le restaurateur doit avoir une licence de restaurant (petite classe ou grande classe) ;
  • S’il s’agit de vente de boissons alcoolisées également en dehors des repas (bar-restaurant), le restaurateur doit avoir une licence de débit de boissons à consommer sur place (licence 2, licence 3 ou licence 4).

5. L’agencement du restaurant et la qualité des équipements/matériel

L’agencement du restaurant est un critère important du fait qu’il agira sur le temps et la qualité du service. L’idéal est de reprendre un restaurant bien agencé pour éviter les allers-retours laborieux dans le futur.

L’état des équipements déjà sur place (four, chambre froide, frigos, tables, chaises, comptoir…)  ainsi que le matériel sont deux éléments clés pour pouvoir préciser par la suite un budget prévisionnel consacré aux travaux et remplacements nécessaires.

6. L’historique financier du restaurant

Avant de reprendre un restaurant, il est primordial d’analyser son état financier pour déterminer sa rentabilité. Pensez à contacter un expert-comptable pour étudier en détails l’évolution de plusieurs indicateurs clés, tels que :

  • Le chiffre d’affaires du restaurant : l’ancien propriétaire est obligé de vous communiquer les chiffres d’affaires des trois dernières années. Il faut étudier son évolution en volume (la fréquentation et le taux de remplissage) et en valeur (évolution des prix et du mix produit) ;
  • Les comptes annuels du restaurant : sont établis à la clôture de chaque exercice et se composent du bilan, du compte de résultat et des annexes comptables. Ils présentent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat du restaurant à acquérir.

7. Patrimoine technologique de l’établissement

Lors d’une reprise vous reprenez également l’existant en termes de bien immatériels : patrimoine digital, le contenu crée et partagé sur les réseaux sociaux, les photos réutilisables… toutes ces informations peuvent accélérer le succès de votre reprise tout comme le ralentir…. Il est important de prendre en considération ces aspects pour bien mesurer la valeur de l’établissement que vous reprenez. En l’occurrence, si l’établissement a déjà déployé un menu digital ou encore une solution de click & collect, il y a de fortes chances que vous pourrez facilement améliorer cet existant après la reprise en choisissant une solution moderne et complète tel que Miap…

Déployez un menu digital vous assure une personnalisation complète, en utilisant une application pour présenter votre menu avec votre logo et vos couleurs, vos photos et la police qui représente votre marque. Vous forgez votre identité et vous soutenez votre image de marque tout en gardant la main sur votre charte graphique.

 Miap  saura refléter l’identité de votre établissement sur une borne interactive, tablette, application mobile ou bien sur votre site web.

Avec notre solution de digital menu qui se déploie en moins de 24h, vos clients scannent sur leur table des QR Codes qualitatifs en différents coloris et matières, résistants à l’usure (Bois, Veralite, Métal) pour accéder à votre menu interactif et disponible en 8 langues. Ils n’ont qu’à choisir leur plat, passer la commande puis payer directement via leurs smartphones.

Miap vous assure, grâce à son intelligence artificielle, une analyse approfondie qui vous filtre et met en avant vos produits les plus rentables et les plus consommés.

Une analyse approfondie de tous les critères mentionnés vous assurera une reprise réussite du restaurant et le démarrage de votre nouvelle activité sur de bonnes bases.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin